Foire aux questions (FAQ)

QUESTIONS / RÉPONSES

Notre établissement scolaire est une école de formation générale des adultes FGA reconnue par le ministère de l’Éducation. Nos élèves suivent les programmes du ministère et nous utilisons les examens ministériels. Les résultats sont directement inscrits au ministère de l’Éducation dans le dossier de l’élève.

Nous n’émettons aucun diplôme d’études secondaires car seul le ministère de l’Éducation peut le faire. Nous transmettons au ministère de l’Éducation les résultats des examens des élèves et le diplôme est émis et envoyé à l’adresse postale de l’élève.

L’École de la Relève est un milieu stimulant où tu trouveras des jeunes de ton âge avec qui tu sympathiseras. Les jeunes se sont aussi posé les mêmes questions que toi avant d’intégrer l’école, aujourd’hui ils ne regrettent pas leur choix. Plusieurs jeunes peuvent témoigner de leur séjour chez nous. L’entraide est au cœur de notre mission. Notre école est non-conventionnelle et répond aux besoins de chacun avec ses forces et ses faiblesses. Notre approche est humaine, empathique et pédagogique.

À chaque semaine, un bref rapport est envoyé aux parents. Il y a aussi des rencontres planifiées entre les enseignants et les parents, des courriels envoyés et des appels téléphoniques. Les parents sont donc informés du plan d’action individualisé et de la progression globale de l’élève.

C’est un plan écrit élaboré en équipe, incluant la participation de l’élève. Il décrit sa situation, liste ses forces et ses besoins. Le plan précise les résultats attendus à court terme et à long terme, les moyens d’évaluation et comporte un échéancier. Il est revu périodiquement.

Oui. Avec ton code permanent qui se trouve sur tous tes bulletins scolaires, nous pouvons te dire avec exactitude les examens que tu dois réussir pour obtenir ton diplôme d’études secondaires (DES).

Oui. Pour t’inscrire en formation professionnelle, tu dois avoir réussi les tests de développement général (TDG) ou les tests d’équivalence de niveau secondaire (TENS) qui donnent une attestation d’équivalence du niveau secondaire.

  • Le TDG : tests de français grammaire et compréhension de textes, mathématiques et sciences et mécanique. La note de passage pour chaque examen est de 45% ;
  • Les TENS : 1 test de français grammaire et 1 de compréhension de textes. Ensuite, tu dois choisir 3 tests parmi les 5 suivants : anglais, mathématiques, sciences de la nature, sciences économiques et sciences humaines. Pour chaque test, la note de passage est de 60%.

Tout dépend des unités qu’il te manque. Si tu viens à l’école chaque jour et que tu fais les exercices pour te préparer aux examens, cela peut se faire rapidement. Il y a des élèves qui ont réussi tous les examens de français de la quatrième à la cinquième secondaire en 3 mois seulement.

Pour obtenir le diplôme d’études secondaires (DES), seuls les résultats de 4e et 5e secondaires comptent. Il faut 54 unités de 4e et 5e secondaire incluant les 32 unités obligatoires suivantes :

  • 12 unités de la langue d’enseignement, dont au moins 6 unités réussies en 5e secondaire ;
  • 8 unités de langue seconde, dont au moins 4 unités réussies en 5e secondaire ;
  • 4 unités de la 4e secondaire ou de la 5e secondaire dans le domaine de l’univers social ;
  • 4 unités de la 4e secondaire ou de la 5e secondaire en mathématiques ;
  • 4 unités de la 4e secondaire ou de la 5e secondaire en sciences/technologie ;
  • Au moins une unité de la formation générale des adultes.

Voici un tableau récapitulatif qui pourra t’aider : voir le tableau des unités nécessaires pour l’obtention d’un DES

  • Nous rendons accessibles aux élèves plusieurs cours d’intérêt général tels que l’informatique, la sexualité, la toxicomanie, la dépendance aux jeux etc. L’élève peut aussi obtenir des unités sur ses acquis extrasolaires et sur les sports de combat. Cette diversité de cours permet à l’élève de choisir selon ses intérêts, son vécu et ses connaissances.
  • Pour compléter le nombre d’unité requise par le ministère de l’Éducation (MEES), nous t’offrons le choix de plusieurs cours. Comme les arts martiaux font partie du programme de l’école de la Relève, tu peux obtenir 3 ou 6 unités en sports de combats. Nous offrons aussi des examens du MEES qui ne demandent pas d’étudier ou de faire des recherches puisque tu parles seulement de toi et de ton vécu et qui donne 4 unités.

À la lumière de tes connaissances, nous t’aiderons à faire une mise à niveau.

La première activité sera une mise à niveau dans les matières de base comme le français, les mathématiques, la résolution de problème et tout ce qui peut te préparer aux examens du ministère de l’Éducation (MEES). Les tests de développement général (TDG) et les tests d’équivalence de niveau secondaire (TENS) vont te mettre à jour et tu recevras une attestation officielle du MEES. C’est aussi une porte d’entrée pour la formation professionnelle.

Voici un document qui t’aidera à voir les parcours scolaires de l’École de la Relève : voir le tableau des parcours scolaires offerts.

En t’inscrivant à l’École de la Relève, tu as le droit de venir t’entrainer tous les jours. En plus des sports de combat, nous offrons un ensemble d’activités sportives et culturelles diversifiées et des ateliers de formation générale qui préparent les jeunes à une intégration sociale et scolaire harmonieuse.

  • Des rencontres d’échanges et de partage d’expériences avec des personnalités publiques sportives, politiques, du monde des affaires, du milieu des arts, des droits humains ou d’intérêts exprimés par les jeunes ;
  • Des ateliers de cuisine gastronomique ;
  • Des rencontres avec divers experts du monde du travail, patron, syndicat, CNESST, … ;
  • Des visites industrielles ;
  • Des sorties éducatives ou sportives ;
  • Des visites à l’Assemblée nationale au Parlement canadien ou à la mairie de Montréal ;
  • Des activités de sensibilisation et de bénévolat.

Tes journées seront bien remplies et les activités diversifiées !

C’est seulement quand tu es prêt que tu feras un examen. Il n’y a pas de période d’examen officielle. On t’aide à te préparer, ensuite on planifie avec toi une date et une heure pour l’examen.

Oui. Nous comprenons que certains élèves peuvent avoir besoin de travailler pour répondre à leurs obligations financières. Cependant, le jeune doit démontrer des aptitudes, une motivation et un intérêt marqué pour atteindre ses objectifs.

La conciliation études-travail est l’équilibre à trouver entre les études et le travail et les conditions nécessaires à mettre en place pour des effets positifs chez le jeune, qui doit prioriser sa réussite scolaire.

Des recherches démontrent que :

  • Un jeune réussit mieux à l’école avec un emploi de moins de 15 heures par semaine que sans emploi.
  • Un jeune réussit moins bien lorsqu’il travaille plus de 15 heures par semaine.
  • L’effet négatif sur la réussite scolaire augmente encore à plus de 30 heures de travail par semaine.

Oui. Toutes nos activités sont axées sur du mentorat. L’élève est encadré par des intervenants et des enseignants pour offrir à l’ensemble des élèves de l’école un encadrement éducatif de qualité.

Notre mission consiste à former et à socialiser les jeunes pour développer la maîtrise et l’estime de soi à travers l’enseignement et les arts martiaux.

Oui. Tous nos entraîneurs en arts martiaux veillent à ce que les différents entraînements proposés correspondent au niveau de chaque élève.

Fait intéressant : nous avons remarqué que les jeunes qui possédaient un niveau avancé dans les arts martiaux soutenaient beaucoup les nouveaux élèves. Il y a un véritable esprit d’unité d’équipe.